jeudi 19 juillet 2018

VISION DU FUTUR



Des centaines de personnes sont réunis autour d'une place.
Il y a de la colère, de l'agitation.
La tension est palpable

Un homme semble se détacher d'un des groupes. Sa présence est apaisante.
Je ne vois pas son visage mais je ressens qu'il est préoccupé.
Non pas par ce qui se passe sur cette place bondé mais autre chose. Quelque chose de plus grave.
C'est ce dont il vient de parler avec la femme qui est resté en retrait qui occupe son esprit.

Les discussions avec le représentant de l'autre groupe sont vif mais la tension semble diminuer.

Un troisième groupe fait son apparition.
Je n'arrive pas à discerner leur motivation.
Ils interrompent les protagonistes et prennent la parole.

Leur discours sème la colère et l'agitation.
La tension redevient palpable.

L'homme essaye de les convaincre de les apaiser.
Je ne vois pas ce qui se passe sur cette place bondé mais il se passe autre chose. Quelque chose de plus grave.

Les discussions avec les représentants restent vive et la tension ne semble pas diminuer.

Quelque chose se passe.
Quelque chose que je n'arrive pas à discerner.
Quelque chose de grave.

La vision se trouble, se fragmente, se déchire.
Je ne vois plus rien.
Je ne sens plus que la cendre et le sang.



mardi 10 juillet 2018

NEPHILIM - Le dédale de la sapience Morcelée


 La Genèse
Bien avant le temps des hommes, et même bien avant que les premières créatures pensantes n'apparaissent eu lieu un bouleversement cosmique, les causes en sont toujours mal connu et souvent portés à l'interprétation de chacun. Quoiqu'il en soit, après ce que certain nommeront plus tard le big bang, se forma l'univers. Certaines des énergies dégagées par le choc Primordial prirent conscience. Ces êtres de pures énergies parcoururent durant des éons le cosmos au sein des éthers sidéral. Un jour ces êtres s'arrêtèrent sur une concentration de planète qui faisait muter l’éther sidéral. L'éther frappait les différentes planètes de ce système et ces planètes le transformaient en un flux d'énergie dont les émanations étaient liées à la planète qui l'avait fait muté. Ainsi six champs magiques apparurent sur le Graal Primordial., le Feu venant de Mars, l'Eau venant de Mercure, l'Air en provenance de Jupiter, la Terre qui vient de Vénus, la Lune qui émane du satellite du même nom et le Soleil.
Et tous ces champs magiques convergeaient vers l'Athanor céleste, notre planète. Le vent cosmique né du choc Primordiale qui sera plus tard connu sous le nom d'Iz comprit la place particulière de ce système astral et y déposa une part de son énergie et repartit car son destin était ailleurs. Mais ceci est une autre histoire.
De cette parcelle d'énergie naquit les premières formes de vie sur l'athanor céleste. D'autres diront que tout ne se passa pas comme cela et que ce sont les champs magiques eux-mêmes qui s'éveillèrent à la vie et qui donnèrent plus tard la force et l'énergie aux formes de vie qui apparurent sur la terre.
Mais de cette lointaine époque, il ne reste rien et seul l'Iz pourrait éclairer ceux qui cherchent à comprendre les mystères de cette époque depuis longtemps révolus.
Quoiqu'il en soit, les premières formes de vie qui apparut formée de Kâ lune pure. Cette civilisation perdura durant des millénaires sur toute la surface de la terre. Mais un jour, un saurien du nom de Mû, prit le contrôle de cette race plurimillénaire et entreprit un projet dément, créer un nouvel astre entièrement dédié à sa race, à sa cause, à sa folie et à sa tyrannie : la Lune Noire. Dès lors toute la race des sauriens commença un puissant rituel sous l'égide de Mû. Aujourd'hui certains dirait que Mû fut guidé par une force supérieure et que rien n'aurait pu empêcher la naissance de l'astre maudit. Si l'on ne devait retenir qu'une chose c'est que Mû fit naître pour la première fois le sentiment de la terreur.

Pendant cette même période, d'autres créatures apparurent dans les replis des champs magiques, composés de cinq éléments hormis le soleil. Ces êtres immortels nommés les Kaïms évoluèrent insouciant dans les champs magiques jusqu'à ce que Mû ne terminent son terrible rituel. C'est ainsi que pour la première fois les Kaïms apparurent aux yeux de tous, terrorisés par la venue d'un nouvel astre magique qui allait bouleverser l'équilibre fragile des champs magiques. Fort de leurs connaissances intimes des Kâ éléments, les Kaïms déchaînèrent la puissance des champs magiques sur les sauriens et détruisirent l'astre maudit. Se faisant, les Kaïms venaient de commettre le premier génocide et de pervertir à jamais l'astre lunaire. Car en détruisant l'astre maudit, ce dernier éclata et le Kâ Lune noire s'infiltra dans les méandres du Kâ lune pour survivre.
A partir de cette période, les Kaïms qui étaient proche du Kâ lune, les Onirims furent honnis, rejetés, chassés ou tout simplement ignorés. Seule l'intervention du plus puissant d'entre eux, Morphée empêcha que l'ensemble des Kaïms liés à la lune ne soit exterminé. Le pire dans toute cette tragédie c'est que la discrimination dont était victime les Onirims alimentait la Lune Noire qui se nourrissait de tous ces sentiments négatifs.
D'abord, les Kaïms se réunirent en fonction de leurs affinités élémentaires ce fut le temps des Basaltiques. Ceux associés au feu: les Pyrims. Ceux associés à l'Eau : le Hydrims. Ceux associés à l'Air : les Eolims. Ceux associés à la terre: les Faerims et enfin ceux affinités à la Lune, les Onirims. D'autres encore diront que certains se laissèrent envahirent par la lune noire et devinrent les premiers maudit. Ce qui est certains, c'est que tous craignaient la lune noire car elle rongeait celui qui en était contaminé de l'intérieur comme un cancer et bien que les Onirims furent plus sensible à cette contamination tous étaient susceptible de devenir des Sélénims, coupés des champs magiques, rejetés de tous, contraints à fuir dans un monde hostile. Alors si certains devinrent des maudits, ils furent soit détruits soit ils durent fuir pour leur salut et jamais on ne réentendit parler d'eux.
Par la suite, les Kaïms se réunirent en fonction de leur conviction. Ainsi apparut les Arkâna. Mais les tensions entre les différents groupes étaient grandes et c'est l'Arkâna de la Roue Solaire qui proposa que tous travaillent ensemble pour comprendre et assimilé le seul champ magique hors de leur porté. Le Kâ Solaire. Car entre temps, une nouvelle espèce vivante était apparue sur la surface du globe, le porteur de Kâ soleil, l'homme. Les membres de la Roue Solaire avaient découvert que ces créatures étaient porteuses du plus puissant des champs magiques mais qu'elles étaient incapables de l'utiliser. Alors, les Arkâna entreprirent un projet fabuleux, celui de construire un continent où les Kaïms pourraient à loisir étudier le Kâ soleil sur les humains. Ainsi fut bâtit l'Atlantide et le projet du sentier d'or commença.

L'Atlantide fut construite autour d'une pyramide qui avait toujours été là et rare furent les Kaïms à se demander comment un tel édifice avait put être construit. Ce qui comptait, c'est que l'Axis Mundi, l'axe magique qui orientait les énergies magiques de l'univers passait par cette construction. De plus, la Pierre Angulaire avait la faculté de stabiliser les rêves des hommes en les empêchant de se diluer dans les éthers. Ainsi apparurent les premières Akasha, ces bulles d'énergies solaires enfermant les rêves de l'humanité. C'est aussi à cette époque que certains comprirent que les cauchemars de l'humanité se développaient dans des sphères de lune noire et les anti-terres.
Durant cet Age d'or, les Kaïms continuèrent d'évoluer et devinrent symbolique. Ainsi, les Pyrims devinrent Phénix, Djinn, Cyclope. Les Hydrims devinrent Ondine, Sirène ou Triton. Les Eolims prirent des métamorphes d'Anges, de Sylphe ou même d'Efreet. Les Faerims devinrent, Satyres, Elfes, Hent. Enfin, les Onirims, êtres considérés par leurs frères comme retors, menteurs au pire dangereux et au mieux instable avait de par leur nature des tempéraments changeants et donc leurs métamorphes prirent des formes parfois simples comme le Serpent et parfois plus ambiguës comme l'Ouroboros. Mais la seule chose qui importe vraiment est de comprendre que les Kaïms commençaient à percer le secret du Kâ soleil, ce faisant, leurs magie devenait plus puissantes mais aussi plus subtiles car ils comprenaient l'infinité des liens étroits qui régissent le Cosmos. Néanmoins, certains Kaïms se révoltèrent contre l'attitude qu'avaient les Kaïms sur les humains qu'ils traitaient soit comme du simple bétail soit comme des cobayes de laboratoire. Celui qui incita et lança la révolte des humains sur leurs maîtres immortels et qui étaient le plus farouche opposant au sentier d'or était Prométhée.
Alors que la rébellion allait être jugulée, un nouvel astre apparut et une météorite se dessina dans le ciel.

Orichalka frappa de plein fouet la pierre angulaire qui vola en éclat libérant les Akasha qui depuis dérivent vers les éthers pour s'y dissoudre. De la météorite se dégagea un nouvel élément magique, l'Orichalque. A son contact les autres champs magiques se décomposaient jusqu'à disparaître. Un nouvel élément venait d'apparaître, l'anti-élément.
De cette chute, les éléments furent séparés de la matière et les Kaïms commencèrent à être rongés par ce nouvel élément. Etrangement, cet anti-élément n'avait aucun effet ni sur le Kâ soleil, ni sur la lune noire. Fort des enseignements de Prométhée, les premiers initiés humains forgèrent les premières Epées en Orichalque et fondirent sur leurs anciens maîtres pour les anéantir. Pendant ce temps, l'Orichalque se répandait petit à petit sur Kâ-Iä et les Kaïms furent soit frappé par l'Orichalque soit durent fuir toujours plus loin espérant échapper à l'inéluctable. Les Kaïms rongés par l'Orichalque durent se réfugier dans des corps humains pour éviter la dissolution totale, d'autres préférèrent succomber à la Lune noire plutôt que de devenir des parasites de leurs anciens esclaves. Ainsi, les Kaïms devinrent Nephilim.

On Pourra noter que cet événement coïncida avec le retour de l'Iz dans notre système solaire. Enfin, certains Kaïms purent échapper à la chute, comme Prométhée dont le pentacle était entouré d'une gangue de Lune noire et Morphée qui résidait sur l'astre lunaire.

La période qui suivi fut une période de violence pour beaucoup de néphilim car les disciples de Prométhée qui se faisait appeler les mystes les pourchassaient sans pitié. Grâce aux enseignements de ce dernier, ils purent créer des prisons magiques, les stases. Ainsi la plupart des déchus furent tôt ou tard détruit ou capturés par les initiés humains. Mais certains se battirent et d'autres se laissèrent séduire par la lune noire pour mieux faire face au métal honnis. Le plus dur, pour les néphilims fut l'adaptation à la condition humaine qui n'avait rien en commun avec leur ancienne condition de créature d'essence magique. De plus, étant constitué de champs magiques, les Nephilim avaient perdu une grande partit de leur sapience et de leur mémoire qui avait été détruit par l'action de l'Orichalque. La longue période qui suivi fut appelée le silence fuligineux et c'est durant cette longue période que les Nephilim virent le patrimoine de leur mémoire se déliter et les hommes devenus libres prendre possession du monde qu'ils avaient dominé jadis.

Après s'être difficilement relevé de la Chute, les Nephilims essayèrent de s'organiser, certain pour sauvegarder quelques bribes d'un savoir qui partait en poussière, d'autres pour protéger les quelques rares sanctuaires de l'invasion Fuligineuse, d'autres pour combattre les humains armés de glaives Prométhéens, d'autres pour se camoufler parmi les humains et quelques autres qui se dévouèrent pour aider les humains privés de la protection de leurs anciens maîtres.
Mais les mémoires s'étiolaient et le savoir diminuait. Privé de leur ancienne sapience les Nephilim durent réapprendre les champs magiques ainsi naquit les sciences occultes. Puis vint un temps, où Nephilim comme humains vécurent ensemble et les mythes apparurent et l'ancien savoir se mêla aux croyances des humains et du temps d'avant la chute, il ne resta que des contes, des espoirs et beaucoup de rancune.
Ainsi débutèrent les premières guerres élémentaires, car la peur de la lune noire était toujours présente au plus profond des pentacles. Et les premières chasses lunaires eurent lieu. Les champs magiques étaient encore très présents sur la surface du globe et bien que faible, les Nephilim étaient toujours capable de les manipuler. De cette période, la plupart ne récupèrent que d'autres blessures et ne gagnèrent rien. Mais certains, découvrir qu'il était toujours possible d'atteindre l'illumination et enfin d'assimiler le Kâ soleil. Pour cela, il fallait réussir à maîtriser les champs magiques et de parcourir une quête initiatique qui aurait pour but de faire progresser la sapience du Nephilim jusqu'à l'Aggartha.


Ce mot qui fait vibrer les pentacles des Nephilims signifie atteindre la transcendance. Ainsi naquit un mythe qui allait devenir un nouvel espoir pour une race qui n'avait plus de raison d'exister. De cette même période, plusieurs compromis de paix ou d'alliance entre humains et Nephilim apparurent un peu partout mais c'est le compromis d'Egypte qui marqua le plus mémoires.